LA SPIRULINE DES FRANGINES - tablette de chocolat à la spiruline
LA SPIRULINE DES FRANGINES - tablette de chocolat à la spiruline
LA SPIRULINE DES FRANGINES - tablette de chocolat à la spiruline
LA SPIRULINE DES FRANGINES - tablette de chocolat à la spiruline
LA SPIRULINE DES FRANGINES - tablette de chocolat à la spiruline
Poids
100 grammes
Composition

Pâte de cacao, beurre de cacao, sucre, vanille, spiruline

65 % de cacao dont 10 % d’origine Venezuela Cru Planteur producteur San José

10 grammes de spiruline

23 août 2019 :

La « Frangine » Laurence, rencontrée lors de la fête des Fleurs de l’ancienne Abbaye de Léobard (Lot) en mai 2019, n’y va a priori pas par quatre chemins lorsqu’elle décide de convertir la tomate à la spiruline. On ne peut qu’applaudir l’audace et la prise de risque de substituer à des plants d’un généreux fruit d’été, au succès populaire, des bassins dédiés au développement de cette algue qui est une figure de proue des nouvelles modes et modalités de consommation alimentaire.

Sa collaboration avec un chocolatier du Bordelais, Patrick Brossard, pour agrémenter son défi d’une petite touche sucrée, est donc judicieuse. Ce partenariat permet de fournir aux amoureux déjà conquis par l’algue un plaisir supplémentaire. Il permet parallèlement d’acclimater, avec douceur, ceux qui sont encore frileux mais qui n’hésitent pas trop à croquer dans un carré ou une barre de chocolat.

Et ça marche ! https://www.spirulinedesfrangines.com/produit/chocolat-spiruline/

La plaquette de chocolat à la spiruline est proposée dans un emballage alimentaire cartonné, sobre, accompagné d’une étiquette également simple et naturelle, qui joue sur un graphisme, très végétal et épuré, sur des couleurs pastel tirant principalement sur le vert et le bleu et sur une typographie arrondie et rassurante. L’ étui est fendu en son milieu d’une fenêtre plastifiée transparente qui donne le droit à une première appréciation visuelle du chocolat.

La plaquette, ferme à sa prise en main, la plaquette se compose de cinq barres de deux carrés chacune, bien généreux. Sa teinte est plutôt sombre, versée dans le noir ; les épisodes caniculaires de l’été auront eu raison de sa brillance puisque sa surface est désormais mate et striée par endroits de quelques traces blanches. Sans conséquence pour la dégustation à venir. Au verso, la tablette est irrégulière, suggérant des éclats plutôt crunchy.

Son parfum est plutôt du genre discret, il ne se fait pas remarquer. Pourtant, en prenant le temps d’inspirer puis de bloquer sa respiration quelques secondes, le nez est doucement chahuté par des notes profondément cacaotées et délicatement florales.

Les carrés, de bonne épaisseur, claquent avec netteté lorsqu’on les casse, avec ce très agréable bruit qui fait la qualité.

Dénudés, ils se livrent au regard et font valoir des atouts qui émoustillent les sens et les papilles. Oui, le chocolat est incrusté, serti, de nombreuses et minuscules billes dont la couleur approche le turquoise. La spiruline est l’invitée – sans surprise – de la tablette... dans la tablette.

En bouche, les carrés sont croquants.

Quelle que soit la technique de dégustation choisie – croquer goulument/délicatement ou laisser fondre – l’équilibre est subtil et parfait entre un cacao dont le pourcentage (65%)  le rend suffisamment amer pour être apprécié d’un amateur de noir et suffisamment doux pour être également aimé du gourmand attiré par un chocolat plus sucré. Au palais, c’est donc le cacao qui prend de l’amplitude, escorté de notes florales mais aussi fruitées, signe distinctif des fèves venues du Venezuela. La spiruline fait valoir ses charmes par un malicieux croustillant en amorce de bouche. C’est elle qui achève la dégustation en finale et en longueur par sa pointe délicatement salée, vivace et dynamisante.

Le duo cacao-spiruline fonctionne donc à merveille pour enchanter les papilles, donner le sourire. On en soupire d’aise.

N'hésitez pas à nous contacter pour toute
demande d'information ou de collaboration